8/8/2016

Archives des travaux d'urbanisme...

 

 

1 )    (12-3-2001) : La commune de Saint Aubin a terminé la restauration du clocher au centre du village. Edifice datant du XIIIe siècle, sa charpente et sa toiture ont été rénovées, le reste des murs consolidé, la cloche automatisée. Une toute petite place publique (Place du clocher) est aménagée. Beau travail de la municipalité, mais sous les pavés de la place...

 

2 )    (12-3-2001) : Courant septembre 2000 à Limours, à la suite de l'enlèvement par la municipalité d'une souche d'arbre (tombé pendant la tempête de décembre 1999), nous sommes intervenus pour diagnostiquer des vestiges de murs. Structure robuste du XVI ème siècle, mobiliers du XII ème au XVIII ème siècle. Une responsable du Service Régional de l'Archéologie s'est déplacée sur le site le 20 septembre 2000. Une autorisation de fouilles nous a été accordée début octobre (site n° 91 338 0005). Le Document Final de Synthèse de la fouille fut diffusé début février 2001.

 

3 )    (10-4-2001) : Le siège social de Thomson Airsys Linac (future Linac Technologies : accélérateurs linéaires du groupe Thales) situé au Technopôle de Saint Aubin s'est installé début 2001 dans de nouveaux locaux construits près du rond-point de la gendarmerie d'Orsay (terrain de 3600 m2, bâtiment de 8 m de hauteur, pas de sous-sol). Un diagnostic archéologique a eu lieu en avril 2000. Ce terrain avait été préparé par la ville d'Orsay il y a quelques années en vue d'y réaliser un bassin de rétention d'eau (terre végétale déplacée).

 

4 )   (17-10-2001) : Fin mai 2001, sur la commune de Bièvres (91), l'examen du décapage du terrain prévu pour la réimplantation de la société Allavoine (pépiniériste), nous a révélé la présence d'un site archéologique inconnu auparavant. Plusieurs zones cendreuses comportant des tessons de céramiques granuleuses, des ossements d'animaux domestiques, des tuiles et de l'argile rubéfiée ont été identifiés. Un autre secteur a livré des fragments de plâtre moulé et des ossements. Cet ensemble peut être daté de la fin de la période Gallo-romaine au début du haut Moyen Âge (Ve - VIe s. ap. J.-C.). Il est maintenant détruit par les travaux de construction d'une serre et d'un parking.

 

5 )   (27-3-2002) : En novembre 2001, à l'ouest du cimetière de Vauhallan un parking a été réalisé pour les visiteurs, au bord de la RD60. Le carrefour, situé plus à l'Ouest, a été réaménagé. Ces travaux sont terminés depuis mars 2002.

 

6 )    (3-3-2003) : A Palaiseau, à l'ouest de Polytechnique, Danone a implanté son centre de recherche baptisé Vitapole sur un terrain de 10,5 hectares (centralisation des équipes de recherche d'Athis-Mons et du Plessis Robinson en région parisienne, de Volvic et du siège parisien). Le permis de construire déposé le 31-10-2000 a été accordé le 8-2-2001. Plusieurs sites archéologiques (connus depuis de nombreuses années) sont menacés. Le diagnostic archéologique réalisé en novembre 2000 par une équipe de 2 personnes de l'AFAN (Association Nationale d'Archéologie Nationale, devenue l'INRAP en 2002) a fait apparaître de très nombreux indices intéressants (La Tène finale et Gallo-Romain). La méthode de sondage utilisée à la pelle mécanique était du type "damier" à 10 puis 5% prospectés, godet lisse de 1,80 m de large. Les recherches, prolongées d'une semaine ( 4 + 1 ) ont été fortement perturbées par les pluies incessantes qui inondaient rapidement les sondages. A la suite de ce diagnostic, un petit secteur a été réservé pour une analyse plus complète. Des fouilles préventives ont été menées sur ce secteur de mi-février à fin mai 2001 par une équipe de l'AFAN (6 personnes). De nombreux vestiges archéologiques ont été mis au jour, notamment des fosses, trous de poteaux, fossés, foyers, puits,... Appartenant principalement aux périodes de la Tène finale et Gallo-Romaine (2e av. J.C. --> 4e s. ap. J.C.), ils confirment l'intérêt archéologique de cette zone devenue urbanisable. Le secteur réservé pour la fouille ne fut pas traité dans son intégralité (manque de temps et de financement pour l'AFAN).

Les travaux de construction du centre de recherche Danone ont  commencé début février 2001. Les conduites d'évacuation des eaux usées sont installées à 4 mètres de profondeur. Les premiers murs sont en place depuis début juillet 2001. Les données techniques sont : 30 000 m2 de planchers, hauteur 12 m, pas de sous-sol, parking extérieur (terminé en mars 2001) de 550 places...

A la mi-avril 2001, les travaux de Vitapole ont été interrompus 3 semaines suite au gel du financement public (Région et Département) du projet privé. Les différents médias en ont fait écho. Les engins de chantier sont repartis une semaine après l'arrêt des travaux. Le robinet à aides publiques s'est de nouveau ouvert suite à une réunion le 27-4-2001 entre élus et directoire de Danone. Les travaux ont repris début mai 2001.

Les locaux sont opérationnels depuis juillet 2002.

 

7 )   (7-11-2003) : La rue longeant l'église de Vauhallan (la RD60) a subi quelques réaménagements (rétrécissement de la chaussée, élargissement des trottoirs, sécurisation du secteur). Les travaux initiés fin juin 2003 furent terminés début novembre 2003. Les habitants qui ont suivi l'évolution du chantier n'ont pas remarqué d'anomalies ou de vestiges dans le sous-sol mis au jour.

 

8 )    (30-1-2005) : Un projet de réhabilitation des rigoles domaniales du XVII ème siècle fut lancé en juin 2002. Il permettra à terme, la récupération des eaux du Plateau de Saclay pour alimenter le domaine du château de Versailles.  Le but étant de faire revivre les bassins et fontaines du château comme à l'époque de Louis XIV qui a financé la construction de ces rigoles. Saclay-Scientipole (CAPS), l'agence de l'eau Seine-Normandie, le syndicat intercommunal de l'Yvette et de la Bièvre et les Conseils Général de l'Essonne et Régional se sont accordés pour un projet visant à sauvegarder ce patrimoine et à récupérer l'eau avec un minimum d'épuration. Ces rigoles comportent encore sur leurs berges plusieurs bornes gravées (délimitant jadis le domaine royal) qu'il est souhaitable de conserver à leur place initiale. Dès 1999, nous (l'AAC-CEA) avons réalisé un recensement de ces bornes. Des aménagements pour la randonnée pédestre et cycliste sont prévus en bordure de rigoles.

La première phase fut réalisée durant l'été 2002 (rigole Domaniale / rigole des Granges : ancien bourg de Saclay --> Ferme de Villebois à Vauhallan). Un chemin a été aménagé en bordure de la rigole. Toujours le long de cette rigole, la deuxième phase, initiée en février 2004, s'est achevée au printemps 2004 (Ferme de Villebois --> Rond-point nord de Polytechnique à Palaiseau).

 

9 )   (22-6-2005) : Début mars 2003, derrière la mairie de Saint-Aubin, un diagnostic archéologique à la pelle mécanique a été mené par l'INRAP pendant une semaine. Des traces d'occupation du 17è siècle ont été mises au jour. Les tranchées de diagnostic furent rebouchées en septembre 2003.

En juillet 2004, les travaux de construction d'un programme de logements ont débuté.

 

10 )    (21-7-2006) : A Orsay, l'ancien site du CETIAT, qui jouxtait la villa Gallo-romaine de Moulon, a été réaménagé. Il devient le site du Pôle Universitaire d'Ingénierie (Université Paris-Sud) sur un terrain de 22000 m2. Les travaux de terrassement ont débuté fin octobre 2002. Les anciennes installations ont été rasées, à l'exception du logement du gardien. Un parking extérieur occupe, entre autres, l'emplacement de l'ancien terrain de tennis. La première tranche des installations (6000 m2) fut inaugurée le 2 juillet 2004. Cette structure devrait accueillir à terme près de 1000 étudiants.

 

11 )    (21-12-2006) : A Saint Aubin, au lieu-dit l'Orme des Merisiers, le Ministère de la Recherche a autorisé en septembre 2000 la construction du synchrotron SOLEIL, sur une superficie de 17 ha.

Il s'agit d'un secteur archéologique sensible. Plus au nord, nous avons repéré des traces d'implantations de l'Age du Bronze, gallo-romaines et du Haut Moyen Âge. Pour la construction de Soleil, un diagnostic archéologique a été effectué durant 4 semaines en juillet 2001 par l'AFAN. Des indices protohistoriques ont été mis au jour. Dans cette opération, comme pour Vitapole Danone (voir le point 6 précédent), on peut déplorer le manque de transparence et de coopération des autorités archéologiques et de l'AFAN. Notre association, qui effectue pourtant depuis plus de 25 ans des recherches archéologiques sur le Plateau de Saclay, n'a pas été informée de ces prospections AFAN !  C'est au premier jour de diagnostic que nous avons découvert le projet.

Suite au diagnostic de juillet 2001, l'AFAN (->INRAP depuis février 2002) a réalisé des fouilles préventives du 20 février à fin juin 2002 (3 mois +1 mois sur financement propre à l'INRAP). Sur ces 17 ha, une multitude de structures ont été mises au jour, les occupations vont de La Tène jusqu'au XIè siècle ap. J.-C..

Le bâtiment principal de Soleil (anneau de 100m de diamètre) repose sur des piliers de 80 cm de diamètre disposés tous les 4 m, enfouis jusqu'aux sables de Fontainebleau (à 15 m de profondeur). Les travaux d'infrastructures, débutés en septembre 2003, furent achevés fin 2005.

 

12 )   (14-1-2007) : L'école Polytechnique, située sur Palaiseau, accueille depuis 2005 sur l'ouest de son terrain, face à Danone, quelques laboratoires de la société Thales. Ces laboratoires étaient précédemment installés à proximité, à Corbeville sur la commune d'Orsay. La structure bâtie correspond à 17000 m2.

L'Institut d'Optique (ex. Sup'Optique, installée auparavant à Orsay, quartier du Belvédère) est également installé près de Thales depuis septembre 2006. Le parking extérieur est opérationnel depuis octobre 2003. Le périmètre de l'école Polytechnique a été réaménagé. L'ensemble de ces nouvelles structures est maintenant hors du domaine de l'école.

 

13 )    (23-6-2010) : Motorola Telecom installée actuellement sur la commune de Saint-Aubin a déposé une demande de permis de construire à la fin décembre 2000 pour la réalisation d'un centre de  recherche/développement en marketing pour sa téléphonie mobile. Projet remanié depuis 1995, il devait voir le jour à Gif sur Yvette, à côté du restaurant "Le bœuf à 6 pattes", à proximité de la RN118, sur une parcelle de 5,6 ha. L'INRAP a effectué un diagnostic à la pelle mécanique sur ce site en décembre 2000. Quelques indices archéologiques ont été repérés.

Un hangar agricole (datant de 1950) situé au sud du terrain fut détruit en février 2002.

 

14 )    (4-5-2015) : Création et installation de Nano-Innov à Palaiseau, au lieu-dit La Troche, à proximité de la ferme de La Vauve, entre les établissements de Polytechnique, Danone et le centre de recherche historique de Thales. C'est un regroupement de laboratoires CEA spécialisés dans le transfert "technologique" du domaine de l'ingénierie (robotique, réalité virtuelle...). Cet organisme favorisera le rapprochement de la recherche publique avec l'industrie française (transfert de R&D, de procédés techniques...). Cette entité composée de trois bâtiments peut accueillir près de 600 personnes.

A proximité immédiate s'est installée la société japonaise Horiba (anciennement Jobin-Yvon, installée précédemment à quelques kilomètres, à Chilly Mazarin). Horiba est spécialisée dans le domaine de l'analyse des gaz et des matériaux.

 

ACCUEIL